Quelle est la différence entre les étirements statiques et les étirements dynamiques ?

Les étirements dynamiques sont généralement effectués avant le début de la séance d’entraînement et impliquent des mouvements actifs qui permettent d’échauffer les muscles et de les préparer à l’exercice.

Ces mouvements sont souvent similaires au type d’activité que vous allez pratiquer pendant votre entraînement. Par exemple, un nageur peut faire des cercles avec ses bras et un coureur peut faire un jogging sur place avant de commencer sa course.

Les étirements statiques, quant à eux, sont effectués à la fin de l’entraînement et impliquent des étirements que vous maintenez en place pendant un certain temps, sans mouvement. Cela permet à vos muscles de se détendre, tout en augmentant la flexibilité et l’amplitude des mouvements.

Les étirements statiques ont plusieurs bienfaits sur le corps. En les faisant régulièrement vous améliorez la circulation sanguine dans le corps, prévenez les blessures, améliorez la récupération après un entraînement et améliorez votre souplesse corporelle.

Voici cinq étirements statiques pour tout le corps à faire après un entraînement ou à n’importe quel moment de la journée :

Le diamant

Asseyez-vous sur le sol. Collez les plantes de pieds l’une contre l’autre en laissant les genoux tomber de chaque côtés. Poussez les pieds vers l’avant de façon à créer un losange avec les pieds, les genoux et le bassin. Inspirez en allongeant le dos vers le ciel, expirez en enroulant le dos vers le sol. Relâchez la nuque, les épaules, les bras et le dos complètement. Restez 5 longues et profondes respirations.

Le chiot

En posture de la table, sans bouger le placement des pieds, des fesses et des genoux, avancez les mains vers l’avant. Laissez les épaules tombées dans le sol pour déposer le front sur le tapis. Restez ici cinq respirations.

La guirlande

En démarrant debout, écartez les pieds plus large que la largeur du bassin, les pieds écartés vers l’extérieur. Placez les mains sur les hanches et le buste légèrement basculé vers l’avant. Pliez les genoux et laissez les fesses tomber vers le sol. Placez les mains à l’intérieur des jambes puis les paumes de mains l’une contre l’autre sur le coeur. Poussez les coudes contre l’intérieur des cuisses en allongeant le dos, les épaules vers l’arrière. Restez dans cette posture cinq respirations.

La pince

En position debout, les jambes écartées un petit peu plus large que le bassin, pliez légèrement les jambes. En expirant, basculez le buste vers le sol pour coller le ventre contre les cuisses. Attrapez les coudes opposés en relâchant complètement le dos, les épaules, la nuque et les bras. Basculez en douceur de gauche à droite. Fermez les yeux et restez 5 respirations dans cette posture.

Les torsions

Allongez-vous sur le dos. Placez les mains en croix, dans le prolongement des épaules. Pliez ensuite les genoux à la poitrine pour laisser les genoux collés tomber dans le sol à gauche et tournez la tête à droite. Relâchez-vous complètement dans le sol pendant 5 longues et profondes, puis changez de côté.

Vous avez aimé l'article? Vous êtes libre de le partager :)

Laisser un commentaire