Pour beaucoup de personnes, maintenir un rythme d’entrainement est un challenge. Mais bonne nouvelle, il existe des stratégies pour faire en sorte que les entrainements deviennent une habitude à tenir tout en s’amusant.

Lorsque les entrainements deviennent une habitude, tout devient plus facile. En effet, vous n’avez plus besoin de savoir ou non si vous devez le faire ou non, cela devient un automatisme.

1. Avoir un plan d’entrainement

Pour progresser rapidement vers vos objectifs d’étirements ou d’entrainements sportifs, avoir un plan est essentiel. Savoir ce que vous avez déjà réalisé et ce que vous allez faire. Grâce à cet outil vous gardez une vision claire de vos objectif et de votre chemin.

2. Remplir un calendrier d’entrainements

Pour suivre vos entraînement et suivre un plan précis, le mieux est de créer et de suivre un calendrier d’entrainements. Créez le sous forme de tableau dans lequel vous pourrez noter votre planning d’entrainements et d’étirements. Si vous avez suivi des vidéos notez le temps de la vidéo, sinon notez les exercices réalisés. De cette manière vous pouvez suivre et planifier facilement votre travail, en sachant en un coup d’oeil ce que vous allez faire et ce que vous avez fait.

Si vous démarrez en plein milieu du mois ce n’est pas un problème. Rien ne vous arrête, commencez à la date du jour pour commencer à partir de là.

3. Célébrez les petites victoires

Prenez le temps et accordez-vous quelques moments de plaisir pour célébrer les petites victoires. Pas besoin d’attendre d’être à l’aise dans une posture complète pour célébrer les petites victoires. Par exemple, être capable de décoller les pieds du sol, même de quelques centimètres pour quelqu’un qui n’a jamais osé le faire est une victoire vers le chemin de la posture de l’équilibre. Après chaque petites victoires, trouvez un rituel de remerciement à vous même. Vous pouvez par exemple vous récompenser en prenant un café dans votre endroit préféré, prendre un bain ou une autre chose simple, qui vous fait plaisir et que vous ne prenez pas le temps de faire au quotidien.

4. Zéro excuses

Pour lutter contre les excuses qui ne vous apportent rien de positif mis à part de la stagnation, il y a trois choses à faire. Tout d’abord prenez conscience des excuses que vous créez pour vous même. Deuxièmement, rappelez-vous que si vous avez prévu de faire un entrainement et que vous trouvez autre chose à faire ou qu’une pensée négative se présente à vous, gardez à l’esprit que ce ne sont que des excuses. Si vous vous dites “Je ne sais pas ce que je vais faire” “Est-ce que je veux vraiment le faire?” “Je n’ai pas le temps” “Je suis fatigué(e)” etc… Il faut arrêter ça rapidement en passant à l’action.
Troisièmement trouvez des réponses positives à ces excuses. Dites-vous que votre mission est facile, même si vous n’avez pas beaucoup de temps, un mini entrainement est la solution. Si vous voulez faire autre chose faites le en même temps que votre entrainement.

5. Prendre des photos ou vidéos avant/après

On ne se rend pas toujours compte de notre évolution lorsqu’on s’entraine régulièrement. Prendre des photos ou des vidéos de soi permet de se rendre facilement compte des fruits de notre persévérance. Je vous recommande de prendre l’habitude de vous prendre en photo ou de vous filmer après chaque séance d’entrainement.

Si vous n’avez personne pour vous prendre en photo/vidéo ce n’est pas un problème. Posez simplement votre téléphone par terre, sur un trépied ou sur un chaise pour vous prendre vous même en photo ou vidéo.

Vous avez aimé l'article? Vous êtes libre de le partager :)

Laisser un commentaire